Pierre Bartholomée

Pierre Bartholomee

Pierre Bartholomée



book

"Pierre Bartholomée:
Parcours d'un musicien"

Sous la direction de Robert Wangermée
aux éditions Pierre Mardaga.
» commander


Biographie


Pierre Bartholomée est né à Bruxelles en 1937. Il a commencé l’étude du piano à six ans. Il est lauréat du Conservatoire Royal de Bruxelles. Disciple d’André Dumortier, il a suivi, en Italie, un cours d’interprétation donné par Wilhelm Kempff.

 

Avec Henri Pousseur, il a fondé l’ensemble Musique Nouvelle et le Centre de Recherche et de Création musicales de Wallonie.

 

Après avoir entrepris une carrière de pianiste (concerts en Belgique, en France, en Allemagne, en Suisse et en Espagne), il a conduit l’ensemble Musique Nouvelle un peu partout en Europe.

 

Pierre Bartholomée a enseigné l’analyse musicale au Conservatoire Royal de Bruxelles. Il a été compositeur en résidence et professeur à l’Université Catholique de Louvain.

 

Il a consacré trente années de sa carrière à la direction d’orchestre, dirigeant de nombreuses phalanges européennes et américaines, et assumant pendant vingt-deux saisons la direction de l’Orchestre Philharmonique de Liège.

 

Invité à interpréter un répertoire très étendu (de Purcell à Boulez, de Bach à Messiaen, de Haydn à Pousseur) il a accompagné de grands solistes et réalisé de nombreux enregistrements.

 

Ses enregistrements ont obtenu un Prix Charles Cros, une Victoire de la Musique, un Prix Koussevitzky et deux Prix Cecilia.

 

Son catalogue personnel comprend, notamment, deux opéras, deux oratorios, sept œuvres pour grand orchestre, de la musique de chambre, de la musique vocale, des pièces instrumentales et de la musique électronique.

 

Sa première œuvre pour grand orchestre, Harmonique, a été créée à Bruxelles, en 1970, par l’Orchestre National de Belgique sous la direction de Michaël Gielen qui l’a, ensuite reprise à Hambourg et enregistrée à Francfort.

 

L’Ensemble Intercontemporain a donné, à Paris, la première audition de Fancy as a Ground qui a également figuré au programme du Holland Festival à Amsterdam et qui a été enregistrée par l’ensemble Musique Nouvelle sous la direction de Georges-Elie Octors.

 

Trois Pôles entrelacés, œuvre commandée pour l’année de la Musique, a été créé à Bruxelles par Francette Bartholomée et l’ensemble Musique Nouvelle, toujours sous la direction de Georges-Elie Octors. Les mêmes interprètes ont réalisé un enregistrement discographique de cette œuvre.

 

L’oratorio Ludus Sapientiae, composé sur un livret de François Jongen pour le 575ème anniversaire de la fondation de l’Université de Louvain, a été créé, en 2001, sous la direction de Jordi Savall et repris à Bruxelles, en juin 2007 sous la direction de Jean Tubéry.

 

Deux œuvres inspirées par Henry Bauchau ont été commandées par le théâtre de la Monnaie : Le rêve de Diotime, scène dramatique pour soprano et grand ensemble, créée en 2000, et Œdipe sur la route opéra en quatre actes, créé en mars 2003, sous la direction de Daniele Callegari dans une mise en scène de Philippe Sireuil, avec José Van Dam dans le rôle-titre.

 

La Monnaie a également créé le deuxième opéra, La Lumière Antigone, livret original d’Henry Bauchau, sous la direction musicale de Koen Kessels, mise en scène de Philippe Sireuil, avec Mireille Delunsch et Natascha Petrinsky.

 

Le cycle de mélodies Fragments des Belles Heures, pour soprano et petit ensemble, sur des textes de Liliane Wouters, a été donné en première audition, à Bruxelles, à l’initiative de l’Université de Louvain. Cette œuvre a figuré au programme d’un concert monographique au Conservatoire de Sichuan (Chine).

 

Les 13 Bagatelles pour piano et le premier Quatuor à cordes ont été créés à Bruxelles en 2004. Ce Quatuor à cordes a, ensuite, figuré au programme de plusieurs concerts du Quatuor Danel en Allemagne.

 

La Sonate pour alto et piano fut jouée à plusieurs reprises en 2004, Pentacle pour huit instruments, commande du Nouvel Ensemble Contemporain de la Chaux-de-Fonds, a été créé en Suisse et All days are nights (deux visions du Sonnet XLII de Shakespeare), pour voix de femme, flûte, violoncelle et piano, a été intégré à un spectacle musique-poésie et publié dans un livre-disque.

 

2006 a vu la création à Liège d’une Passacaille pour marimba et live electronics, commande du Centre de Recherches et de Formation Musicales de Wallonie et sa reprise à Bruxelles, au festival Ars Musica, et à Leuven, dans la série « De nieuwe reeks ».

 

Commande du festival Ars Musica, 7 x 7 pour 7 instrumentistes concertants a été créé en mars 2007, et Requiem, commande de l’ensemble Laudantes, en novembre de la même année.

 

Egalement composé en 2007, Oraisons pour violoncelle, a été créé à Paris, par Ophélie Gaillard.

 

Commande de la ville de Maastricht, La Rupture des Falaises a eu sa première audition en 2008 par l’Ensemble 88.

 

Lors de son édition 2009, Ars Musica a donné la création de Face à face pour alto.

 

En décembre 2010, l’Orchestre Philharmonique de Liège créera la Symphonie commandée pour le 50e anniversaire de sa fondation.

 

Plusieurs créations sont prévues en 2011 : celles du 2e Quatuor à cordes (Envol et mort d’un papillon), d’un poème symphonique, Branding, destiné à accompagner la projection d’un film muet de Joris Ivens, d’une grand pièce chorale, Le Christ aux Oliviers sur un poème de Gérard de Nerval, et d’un Livre d’orgue, et d’une musique commandée par l’Orchestre National de Belgique pour accompagner un film muet de Joris Ivens.

 

Une production de la nouvelle version de La Lumière Antigone est prévue en Suisse en 2012.

 

Les labels Cypres, Igloo et Fuga Libera ont publié des enregistrements d’un grand nombre d’œuvres de Pierre Bartholomée. Plusieurs de ces disques ont obtenus des récompenses de la presse musicale internationale (Choc du Le Monde de la Musique, Joker de Crescendo, etc.). Le label Aparté publiera un nouveau disque monographique au printemps 2011.

 

Pierre Bartholomée est membre de la classe des Arts de l’Académie Royale de Belgique. Il a présidé à plusieurs reprises le jury du concours international de direction d’orchestre Antonio Pedrotti à Trento (Italie) et participé aux travaux des jurys du concours Reine Elisabeth (Bruxelles), du concours Gaudeamus (Hilversum), du concours de composition Reine Marie-José (Genève), du Concours de composition du Festival international de Besançon, du concours international de piano de Genève et du concours international de saxophone de Dinant.

 

Ses œuvres sont éditées par Universal (Vienne), Salabert et Jobert (Paris), le Cebedem (Bruxelles) et Quindicesima (Lille).

 

Les éditions Mardaga et le Conseil de la Musique de la Communauté française lui ont consacré un ouvrage sous la direction de Robert Wangermée : Pierre Bartholomée – parcours d’un musicien.


(Mise à jour : Mai 2010)