Pierre bartholomée

Biographie

Pierre Bartholomée est né à Bruxelles, le 5 août 1937, dans une famille où l’on aimait les arts et la musique sans les pratiquer. Il a fait des études musicales au Conservatoire royal de Bruxelles (piano, musique de chambre, théorie, histoire, écriture). Dès ses premières années d’apprentissage, la composition était au centre de ses aspirations. Il se sentait en phase avec les courants novateurs alors à sa portée. Ses premiers essais  –une Suite pour deux pianos, une Sonatine pour hautbois et piano, des Variations en sextuor- avaient été présentés au public dès 1953. Mais il se voulait aussi interprète. Invention et transmission lui paraissaient inséparables.

Ses études lui avaient donné des bases et ouvert des horizons qu’il a, ensuite, explorés en compositeur et chef d’orchestre autodidacte. Le pianiste André Dumortier avait été, pour lui, un grand professeur de musique. Il lui fit notamment découvrir et travailler les « 20 Regards sur l’Enfant Jésus » d’Olivier Messiaen. Wilhelm Kempff, rencontré à Positano à cette époque (1958), lui avait, pour sa part, révélé les exigences de la  grande tradition d’interprétation beethovenienne. Enfin, les contacts noués, en 1961, avec Henri Pousseur, l’avaient ouvert aux techniques sérielles, à la musique électro-acoustique et aux esthétiques radicales alors en plein épanouissement.   

Il s’est d’abord produit comme pianiste puis, soutenu par Henri Pousseur dont l’œuvre et la personnalité ont durablement joué un rôle important dans sa vie, il a, avec quelques jeunes musiciens dont sa femme, la pianiste et harpiste Francette Bartholomée, formé l’ensemble Musique Nouvelle (1962) dont il a assumé la direction pendant une quinzaine d’années et avec lequel il a  beaucoup voyagé en Europe. Henri Pousseur et lui ont ensuite fondé le Centre de Recherches musicales de Wallonie et, soutenus par une intelligentia volontariste, ils se sont engagés, ensemble, dans un effort de recomposition de la vie musicale liégeoise.

Pierre Bartholomée avait enseigné l’analyse au Conservatoire de Bruxelles  et il avait été producteur à la Télévision belge. Après ses années de travail avec l’ensemble Musique Nouvelles, il a peu à peu répondu à diverses sollicitations comme chef d’orchestre, et, dès 1977, assumé la direction artistique de l’Orchestre philharmonique de Liège. Il a donné de très nombreux concerts avec cet orchestre et d’autres formations symphoniques tant en Europe qu’aux Etats-Unis, au Canada, au Japon, en Chine, en Amérique du sud et au Mexique. Il a dirigé l’essentiel du répertoire classico romantique, beaucoup d’œuvres du XXe siècle, donné quantité d’œuvres en création et collaboré avec de nombreux compositeurs, solistes et chefs d’orchestre.

Son catalogue compte aujourd’hui près d’une centaine d’œuvres –quasi toutes jouées ou représentées à ce jour- parmi lesquelles trois opéras, de la musique symphonique, des pièces vocales, de la musique de chambre et des œuvres pour instruments solistes. Sa discographie comporte deux volets : le compositeur d’une part, l’interprète du grand répertoire et de la musique contemporaine d’autre part.

Au terme d’un mandat de 22 saisons à la tête de l’Orchestre philharmonique de Liège, il s’est vu offrir une résidence de trois ans à l’Université catholique de Louvain où il avait enseigné pendant une quinzaine d’années. Il a donné des conférences et des master classes en Belgique, en Suisse, au Québec et en Chine. il a également rédigé de nombreux articles et, en 2001, il a été élu à la Classe des Arts de l’Académie royale de Belgique. Les éditions Mardaga ont consacré un livre à son parcours.